Cabillaud aux crevettes de Jamie Oliver

Voici la recette du cabillaud aux crevettes de Jamie Oliver que j’ai pioché dans mon livre de cuisine « toqué de cuisine » du célèbre Jamie Oliver.

La photo de la recette est très alléchante et c’est ce qui m’a donné envie de suivre la recette.

De plus j’étais très étonnée de cuire de l’avocat…mais quel délice. J’ai déjà réalisé cette recette 2 fois… c’est pour vous dire !!

20130109-123703.jpg

Cabillaud aux crevettes de Jamie Oliver

Pour 4 personnes:

  • 500 g de filet de cabillaud sans la peau (j’ai pris du dos de Cabillaud)
  • 5 branches de basilic
  • 1 avocat mur à point
  • 150 g de crevettes décortiquées cuites fraiches
  • 140 ml de crème épaisse
  • 150 g de gruyère
  • Sel, poivre
  • 1 filet d’huile d’olive

Commencez par préchauffez le four à 220°C.

Pelez ensuite l’avocat et coupez-le en lamelles après avoir enlevé le noyau et effeuillez le basilic.

Huilez très légèrement un plat à four à l’aide d’un pinceau puis déposez le cabillaud préalablement salé et poivré des 2 côtés.

Déposez l’avocat, les crevettes autour du poisson et parsemez de basilic.

Enfin, recouvrez avec la crème, le gruyère et enfournez pour environ 15 à 25 minutes, la surface doit être bien dorée.

Régalez-vous et dites moi en commentaires si vous avez testé la recette ou bien ce que vous en pensez…

Jeu 7 jun 2012

20130109-123721.jpg

20130109-123726.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !
Merci pour votre partage :
Share

Related Posts

Pudding de chia aux fruits rouges

Pudding de chia aux fruits rouges

Aujourd’hui je vous fait [re]découvrir les graines de chia que j’ai reçu de chez Soleil Vie dans une recette de pudding de chia aux fruits rouges super simple, délicieuse et healthy.

Merci pour votre partage :
Share
Macarons guimauve

Macarons guimauve

Macarons guimauve J’avais fait des macarons pour Noël. Je me suis inspirée des macarons que j’avais reçu en cadeau de mon travail, ceux de Ladurée… et dans la boite il y en avait à la guimauve. Par contre avec la guimauve il faut aller vite car […]

Merci pour votre partage :
Share


Laisser un commentaire


Share